D'hier à aujourd'hui

Un peu d'histoire...     

Créé par la Convention le 19 vendémiaire an III de la République (10 octobre 1794) sur proposition de l'abbé Henri Grégoire, député, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est à l’origine un "dépôt de machines, modèles, outils, dessins, descriptions et livres dans tous les genres d’arts et métiers".

Comme il ne faut pas seulement montrer mais aussi démontrer, les premiers cours sont donnés dès 1796 pour expliquer "la construction et l’emploi des outils et machines les plus modernes". Le Conservatoire s'installe rue Saint-Martin à Paris en 1798.

Les premières chaires (mécanique, chimie, économie industrielle) sont créées en 1819 sur ordonnance de Louis XVIII et font du Cnam le premier lieu d'enseignement technique et industriel supérieur, public et ouvert à tous.

Les premiers examens et diplômes, quant à eux, apparaissent en 1902 à la demande des auditeurs soucieux de promotion sociale.

Le Cnam aujourd’hui

Après plus de deux siècles d’existence, le Conservatoire national des arts et métiers est aujourd’hui un grand établissement public d’enseignement supérieur et de recherche, placé sous l’autorité du Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Fidèle à sa devise d’origine (« omnes docet» - il enseigne à tous), il remplit trois missions en synergie permanente :

  • la formation professionnelle des adultes ;
  • la recherche technologique et l'innovation ;
  • la diffusion de la culture scientifique et technique.

Avec son magnifique musée des Arts et Métiers, sa bibliothèque renommée et ses 33 laboratoires de recherche appliquée, le Cnam est le plus grand centre de promotion sociale et de formation continue de France. Il propose actuellement 530 diplômes de bac+1 à bac+8 et 1461 unités d'enseignement (UE) à plus de 86000 auditeurs.

Les centres régionaux : un dispositif unique

Depuis 1952, le Cnam offre une réponse de proximité aux personnes, entreprises et organisations à la recherche d’une solution en formation.

Ses centres régionaux dispensent, en partie ou en totalité, les mêmes enseignements que le Cnam de Paris. C'est d'ailleurs ce dernier qui exerce le contrôle pédagogique, garantit la qualité des formations et délivre tous les diplômes dans une même "unité de compte" sur tout le territoire.

Ce dispositif unique permet à l’auditeur de se former et de progresser tout en changeant de lieu d'activité professionnelle.

Le Cnam est représenté par un centre régional dans chacune des régions de métropole, mais aussi dans les DOM-TOM et à l’étranger (Europe, Afrique, Moyen-Orient, Asie).

Chaque année, environ 70000 certifications ou attestations d'UE, 8000 diplômes (dont 900 diplômes d'ingénieur) sont délivrés par l’ensemble du réseau Cnam.

 

 

A compter du 01/01/2016, dans le cadre de la grande région Bourgogne Franche-Comté (BFC),          et         s'associent et proposent une carte des formations HTT (Hors Temps de Travail) et en alternance, mutuellement enrichie de leurs savoir-faire respectifs, et prenant en compte les spécificités et la diversité des territoires concernés.

 


 

Avec le soutien de la Région Bourgogne Franche-Comté           

Logo de l'UTBMLogo de l'ENSMM Logo ECM Logo AFPI Franche Comté    Logo ENIL Besançon    Logo Greta        LOGO AG2r la mondiale